Conférence d’Action de grâces à New Jersey

La bannière – La seule vie qui plaît à Dieu est la vie qui expérimente Christ dans Ses expériences en tant que l’holocauste. Dans cette conférence, j’ai apprécié que nous devons être brûlés jusqu’en cendres pour que nous puissions plaire à Dieu. Ceci est aussi la vraie signification de l’holocauste.

« Nous » sommes un peuple corporatif qui doit être absolu pour Dieu afin d’être qualifié pour être un sacrifice pour Dieu. Cependant, dans notre expérience, nous savons que nous ne sommes pas absolus pour Dieu. Chaque jour, dans les petites et les grandes choses, nous pêchons et avons un « moi » qui est fort. Dans cet univers il y a seulement un homme qui est qualifié : notre Christ. Il est l’Agneau qui a été préparé pour nous. Pendant qu’Il était sur terre, Il n’a rien fait pour Lui-même et n’a rien dit de Ses propres paroles. Il était tellement parfait et absolu pour Dieu. Il était disposé à être tué, dépecé et coupé en morceaux. Puis, Il était brûlé pour nous. Comment pouvons-nous être un sacrifice comme Christ l’était? La seule façon est de s’unir à Lui. Nous devons placer nos mains sur Lui, comme le prêtre met ses mains sur le sacrifice. Comment est-ce que nous mettons nos mains sur Christ? La prière est la façon. En nous unissant à Lui, Il enlève nos péchés et tous nos problèmes négatifs et les place sur Lui-même, et Sa sainteté et Son dévouement absolu deviennent les nôtres. Puis, nous pouvons être un sacrifice sans tache pour Dieu lorsque nous prions d’être un avec Lui.

Pour être brûlé, il nous faut le feu. Le feu vient de Dieu et non pas de nous. En Lévitique (1.4), le feu venait du ciel à l’autel. Un feu qui provient de nous est un feu étrange qui se consumera. Nous sommes épuisés dans nos services parce que nous servons de notre propre façon et par notre propre force. Nous devons ranimer la flamme dans notre esprit.

Devenir cendres veut dire que nous ne sommes rien. Notre avenir n’est pas de devenir quelqu’un, mais de ne devenir personne. Être brûlé spirituellement ne résulte pas dans une grande réussite. Le processus d’être brûlé produit un parfum doux à Dieu. Mais cela n’est pas la fin. Ensuite, les cendres seront placés sur le côté est de l’autel (Lv 1.16). Selon le message, « plus nous sommes réduits en cendres en Christ, plus nous serons placés à l’est, et là nous aurons l’assurance que le soleil se lèvera et que nous expérimenterons le lever du soleil de la résurrection (Ph 3.10-11) » (Message 2). Après que nous sommes brûlés, seulement les matériaux précieux resteront pour l’édification de Dieu.

Après ces messages, j’ai prié le Seigneur : « Seigneur, brûle-moi! Je veux être un avec Toi. Seigneur, je ne suis pas un homme bon, mais je veux être un homme-Dieu comme Toi. Seigneur, brûle mon esprit afin que je devienne des cendres. Je ne veux être rien d’autre que du parfum doux à Dieu et des matériaux précieux pour Ton édification. Amen. » Le vrai travail n’est pas de travailler mais de jouir de Christ. Manger Jésus, c’est notre voie. Nous ne voulons pas être des hommes de bien, mais des hommes-Dieu.

Cet article est également disponible en : Anglais Chinois simplifié

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.